Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 06:14


buttons1am

P1060238

Il a neigé

Il est tombé de gros flocons
Et tout autour de la maison,
Que ce soit devant ou derrière,
On est ébloui de lumière.
La neige fait de beaux tableaux,
On n'en ferait pas de plus beaux.
Voir la nature pailletée
Paraît à un conte de fée.
Seul dans le fond, le ciel de plomb
Se confond avec l'horizon.
Tout près, c'est une féerie
De dentelle et d'argenterie.
Le treillis, la moindre brindille
Sont des pièces d'orfèvrerie.
Quel chef d'oeuvre cette nature,
Plus belle que toute parure.

Edmond EVRARD  Poète du Pays Vert (1984)

Décembre 2009

En ce début d'année, une petite phrase à méditer:

J'ai décidé d'être heureux, car c'est bon pour la santé (Voltaire)

Décembre 20091

P1060112

Et encore.....  BONNE ANNEE, à vous qui passez ici.....

snowbranch.gif



Repost 0
Published by mamyrose - dans Lectures
commenter cet article
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 16:14




 Un livre attachant, un livre qui ne laisse pas indifférent, un livre que l'on n'oublie pas....



Paris, juillet 1942.....Paris, mai 2002
C'est l'histoire de 2 familles que lie un terrible secret, c'est aussi l'évocation d'une des pages les plus sombres de l'Occupation, un roman bouleversant sur la culpabilité et le devoir de mémoire.



Je vous le conseille vivement....

Repost 0
Published by mamyrose - dans Lectures
commenter cet article
14 janvier 2008 1 14 /01 /janvier /2008 22:14





blinkie26.gif





En attendant de vous montrer ce que j'ai envoyé à Mamyline pour notre échange de la Saint Sylvestre (apparemment, elle n'a toujours rien reçu, je commence à me poser des questions....) je vous offre deux textes que j'aime de notre poète du Pays Vert, Edmond Evrard, disparu en 2007.



Espérance


Tout au long de ma vie sur cette ronde sphère
Que, depuis fort longtemps, on appelle "la terre",
Quel bonheur fut le mien d'apprécier le français
Ainsi que mon patois qu'autant je savourais.
Puissé-je mérite, un jour, bonheur suprême,
D'aller vivre, à jamais, où tout le monde s'aime,
En cette éternité où tous et pour toujours,
Parlent un seul langage: la langue de l'amour.



frag22.gif



Un coeur brisé


Un jour, quelqu'un m'a demandé:
"Le jour où il cesse d'aimer,
Où s'en va-t'il, un coeur brisé ?"
J'ai répondu sans hésiter:
Il reste là, sans plus bouger.
Quand bien même il serait brisé,
Un coeur n'arrête pas d'aimer.

 

undefined

 

C'était l'instant douceur.....

 

collage.jpg

 

 

D--cembre-2005-012.jpg




Je vous souhaite une douce nuit .........

 

puffhrts2.gif

 

 

 

 

Repost 0
Published by mamyrose - dans Lectures
commenter cet article
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 16:21

 

 

 

 

 

AUTOMNE

Couronné d'or
le bois s'endort
sur la moquette
faite
de feuilles rousses
où la mousse 
transparaît
et disparaît
puis reparaît.
Le sol rutile
des mille 
feux
joyeux
des feuilles mortes
qu'emporte
un vent
méchant.


Edmont Evrart, poète du Pays Vert, écrit en janvier 1984

frfall17.gif






collage13-copie-2.jpg

Mosaïque d'automne du Pays Vert (dans mon jardin...)



2catpumani.gif

 

Repost 0
Published by mamyrose - dans Lectures
commenter cet article
11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 23:00




2angelbeebears.gif



Longtemps que je ne vous avais proposé un petit texte d'Edmond Evrard, poète du Pays Vert



J'aime....


J'aime la vie qui passe, tendre comme un pastel,
Douce comme l'amour, belle comme arc-en-ciel.

J'aime un rire d'enfant, les beaux yeux de sa mère.
La senteur de la pluie s'exhalant de la terre.

J'aime voir, sur la mer, un coucher de soleil
Et le chant des oiseaux à nul autre pareil.

J'aime aussi, le soir, l'odeur de fleur fanée
Puis, dans le clair matin, l'éclat de la rosée.

J'aime les feux de bois, les arbres, un gai refrain,
M'en aller musarder dans le creux d'un chemin.

J'aime mon Pays vert, ses prés et ses collines
Que le brouillard nacré pare de mousselines.

J'aime un visage heureux, l'amour et le bon vin,
Respirer un air pur, savourer le bon pain.

J'aime la vie enfin, car rien ne vaut la vie
Que Dieu nous a donnée et je l'en remercie.

0roseline1.gif


Ce texte a été écrit le 30 juin 1983 par E. EVRARD



enghien_foire_de_jardin_006.jpg




0roseline1.gif





































Repost 0
Published by mamyrose - dans Lectures
commenter cet article
19 août 2007 7 19 /08 /août /2007 10:25




ggarden017g.gif



Bleu....


du coton, un morceau de lin, de jolis modèles.....
.....c'est un livre que je viens de m'offrir....(un de plus)



collage12-copie-1.jpg



Il existe également en rouge....

 

 

collage13-copie-1.jpg




Tous deux écrits par Agnès Delage-Calvet et Anne Sohier-Fournel aux éditions "Marabout d'ficelle"

Sur l'image, vous voyez aussi le très beau livre de Muriel Brunet et Françoise Ritz "Petits rouges...d'ici et d'ailleurs" (plein de marquoirs anciens)


g-bok-2.gif

Repost 0
Published by mamyrose - dans Lectures
commenter cet article
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 05:38

 

 

 

 

 

Les souvenirs

Tout au long du chemin de votre courte vie,

Glanez-en sans arrêt,faites-en collection.

Croyez-moi, que votre âme en soit inassouvie

Pour que vous en ayez un jour à profusion.

Tant que votre route ne sera point gravie,

Continuez toujours à croître la ration.

Alors vous pourrez, quand vous en prendra l'envie,

En cueillir à loisir dans votre provision.

 

Oui, les souvenirs sont la luminosité,

Le goût et puis l'odeur de notre chère enfance.

Ce sont de vieux amis qur qui l'on peut compter

Car, de notre jeunesse, ils sont la survivance,

Témoins de nos printemps, compagnons des étés,

Des automnes dorés.....Toute notre existence.

Etre en leur compagnie, c'est la félicité

De ne pas être seul lorsque l'hiver commence.....

 

 

Texte écrit en octobre 1985 par Edmond EVRARD, poète du Pays Vert

Repost 0
Published by mamyrose - dans Lectures
commenter cet article
14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 22:20

 

 

 

 

 

Etant assez nostalgique de ces temps-ci, et n'ayant pas trop de broderie à vous montrer car .....secret.....je vous propose un texte que j'aime beaucoup toujours écrit par Edmond EVRARD, poète du Pays Vert, il s'intitule:

LE BONHEUR

Bien des gens se demandent ce que c'est le bonheur

Et pourtant ce n'est rien: on le porte en son coeur.

Ils passent à côté, croyant que c'est la gloire,

L'argent ou bien quelqu'autre euphorie illusoire.

Bien des gens se demandent ce qu'est le bonheur

Et pourtant ce n'est rien: un sourire, une fleur.

C'est aussi s'extasier devant l'eau qui ruisselle,

De voir les arabesques du vol de l'hirondelle.

Bien des gens se demandent ce qu'est le bonheur

Et pourtant ce n'est rien: il peut même être un pleur

Quand on pleure de joie; c'est souvent peu de choses,

Le rire d'un enfant, un parfun, une rose.

Bien des gens se demandent ce qu'est le bonheur

Et pourtant ce n'est rien:ils sont plein de rancoeur

D'avoir cherché trop loin sans avoir rien trouvé

Alors qu'il suffisait de regarder tout près.

écrit en juillet 1983

 

 

 

Et çà...c'est pas un peu le bonheur.....

 

 

 

Repost 0
Published by mamyrose - dans Lectures
commenter cet article
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 21:19

 

 

 

 

 

Je vous propose quelques vers griffonnés sur la page de garde d'un manuel de littérature.  Ils datent de 1935 et sont d'Edmond Evrard, poète du Pays Vert

Près de moi, au jardin, un papillon se pose,

Et j'en suis extasié, sur un bouton de rose.

J'entends que vous me dites:"oh, c'est si peu de chose

Qu'un papillon se pose sur un bouton de rose"

Puisque c'est si facile, de votre propre aveu,

D'en faire autant, Monsieur, essayez donc un peu !

Il devait avoir 12 ou 13 ans......

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by mamyrose - dans Lectures
commenter cet article
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 21:57

 

 

 

 

 

Connaissez-vous "La belle chocolatière"

 

 

C'est un roman de Bernadette Pécassou-Camebrac, pour écrire ce roman, elle s'est inspirée de personnages et de faits réels.

En ce milieu du XIXème siècle, à Lourdes, dans les milieux aisés, la science a pris le pas sur la foi.  la bourgeoisie ne jure plus que par les scientifiques, même si elle ne manque pas de se montrer à l'église chaque dimanche.

Au café français, Louis Paihlé, pharmacien et chocolatier, disserte volontiers sur les mérites de Pasteur.  Mais il ne se doute pas que Sophie, sa femme vit une grande passion avec une bel hussard, pas plus qu'il n'imagine que l'apparition de la Dame Blanche à la jeune Bernadette Soubirous puisse bouleverser l'avenir de la ville........

 

 

Elle a écrit une suite à ce premier roman: "Le bel italien"

A Lourdes, dans cette ville où les légendes sont parfois aussi fortes que les solidarités, Sophie va devenir une jeune fille à la beauté orgueilleuse et au caractère affirmé.......

Deux livres très agréables à lire

Repost 0
Published by mamyrose - dans Lectures
commenter cet article

Présentation

  • : Le nain de jardin
  • : Point compté, jardinage, cuisine, voyages, lectures....
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories